Sélectionner une page

Ravage, le roman dystopique de René Barjavel

Ravage est un roman écrit par René Barjavel et publié en 1943. Récit avant-gardiste et visionnaire, l’histoire se déroule en 2052, une époque plus si lointaine de nos jours…

Ravage de Barjavel

Ravage : qu’est-ce que ça raconte ?

Un récit dystopique et bouleversant

Une dystopie correspond à l’inverse d’une utopie. En général, son objectif est de tirer le trait et d’exagérer les défauts d’une situation. Le plus souvent, le récit prend place dans monde imaginaire. Dans son livre, René Barjavel dépeint une société mature et évoluée, dans lequel la technologie est omniprésente : tout repose sur une seule source d’énergie, l’électricité. L’histoire se déroule en 2052, à Paris, dans un climat étouffant. Au fil de sa lecture, le lecteur rencontre les différents protagonistes qui évoluent dans un monde désormais ultra-connecté. Alors que le quotidien des Parisiens semble suivre son court, l’électricité disparait soudainement : plus rien ne fonctionne. Les avions s’écrasent au sol, les voitures deviennent incontrôlables, les communications sont coupées, bref, c’est la panique totale. Au fur et à mesure, la situation dégénère, tant et si bien que les personnages sont contraints de fuir la capitale. L’auteur raconte ainsi leurs mésaventures, jusque dans la campagne du Sud de la France.

Un roman à la critique assumée

Les critiques sont nombreuses à travers le récit de René Barjavel. La plus évidente étant celle d’un monde complètement dépendant de la technologie, et plus particulièrement de l’électricité. L’univers qu’il décrit est presque caricatural : le progrès est qualifié de stérile, décorrélé de la réalité. Le récit de la fuite vers les campagnes démontre que l’auteur prône un retour à la terre, une société plus proche de ses racines agricoles. Par ailleurs, je ne sais pas si le sujet du réchauffement climatique était déjà d’actualité en 1943, mais la ressemblance est plus que flagrante. René Barjavel dépeint également un gouvernement déresponsabilisé, incapable de prendre une décision efficace et pertinente. Un tableau incisif, qui fait froid dans le dos au regard de nos sociétés actuelles.

Mon expérience de lecture

En 1943, lorsque le livre Ravage, de René Barjavel, est publié, la Seconde Guerre Mondiale fait rage. L’auteur, alors journaliste et écrivain français, est déjà relativement connu pour ses écrits. Son écriture est très métaphorique, parfois poétique, ce que j’avais adoré dans La Nuit des temps, publié bien plus tard. Dans Ravage, j’ai retrouvé ce style si particulier qui le caractérise. En revanche, au lieu d’adoucir certains aspects de l’histoire, il s’oppose au récit et accentue la critique. Moi qui ne suis pas (plus) une grande adepte des livres noirs et cyniques, je me suis sentie un peu mal à l’aise. Je suis restée avec la sensation désagréable que ce monde post-apocalyptique serait le nôtre d’ici quelques années… Il n’empêche que cela reste un roman extrêmement bien écrit !

L’autre aspect qui m’a quelque peu agacée, ce sont les personnages féminins que décrit René Barjavel. Ok, on était en 1943, mais les femmes sont ici réduites à de bonnes cuisinières, ou à de jeunes filles sans cervelle en quête de célébrité et prêtes à tout pour y parvenir. Incapables de se défendre seules, elles sont représentées comme soumises aux hommes, fragiles et dépendantes. Je me suis demandée si ça n’était pas, là aussi, une critique de la société de l’époque. Si c’est le cas, c’est très réussi. En revanche, si vous êtes à la recherche de récits engagés et féministes, je vous conseille plutôt la lecture de L’Origine du monde, de Liv Strömquist !

À éviter si vous n’avez pas trop le moral…

Mon avis : 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles

Comment trouver son équilibre en voyage ?

Comment trouver son équilibre en voyage ?

Entre nos activités professionnelles, personnelles et nos déplacements, trouver son équilibre en voyage est devenu une véritable quête personnelle. En tant que nomades, c’est une question qui revient très souvent dans nos...

lire plus